NOS ACTUALITES
les vies transformées dans une société prospère

Baisse des efforts de lutte contre la corruption en côte d’ivoire

le .

Le pays a stagné et s’est relâché dans ses efforts. Situé au 103e rang sur 180 pays notés en 2017, le pays a amélioré sa note sur l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) de Transparency International (TI), en passant de 2.2 à 3.6 sur 10 comparativement à 2011. En 2018, cette note est descendue à 3.5 sur 10 et le pays s’est classé 105e sur 180 nations, indiquant ainsi un léger relâchement dans les efforts observés et la tendance à l’amélioration déclenchée depuis 2011.

Pour l’ARDPC, ces chiffres tout comme l’analyse d’Afrobarometer qui indique que 60% des ivoiriens estiment que le niveau de corruption n’a pas augmenté, cachent mal la réalité de la corruption qui ronge toujours le pays.

En effet, le pays est resté parmi les nations les plus corrompues au monde, malgré cette légère avancée qui semble constituer un laurier de sommeil national. En outre, il n’y a aucun mérite à célébrer les progrès dans la zone rouge, quand ces progrès ne sont pas encore parvenus à donner au moins une moyenne de 5 sur 10 au pays, mais continuent de le maintenir parmi les nations les plus ‘’sales’’ au monde.

Les ivoiriens sont encore témoins des marchés de gré à gré (10% des marchés publics) qui engloutissent encore des milliards. De même, la politique de rattrapage ethnique ‘’nordisation des postes de l’administration publique’’ qui s’apparente au népotisme constitue la pire forme de corruption qui consiste à favoriser des proches dans des recrutements et dans l’accès aux services publics et à l’administration. Les cas d’enlèvements illégaux des véhicules sur les routes, d’extorsions (taxes illégales) dans le transport avec les Gnambros constituent des systèmes de pression et d’oppression qui dépouillent les populations ivoiriennes de leurs droits et ressources.

En outre, selon le Ministère de l’éducation et plusieurs medias dont BBC, plus de 6000 à 10 000 cas de fraudes ont été constatés au Bac 2019, et ce chiffre représente 4 fois plus que l’an dernier. A cela s’ajoute, le manque de poursuite sérieuse pour les cas avérés de corruption dans le pays, parmi lesquels ces cas de fraude et tricheries aux examens et concours précités.

Le cas des déclarations de patrimoine non obligatoire et non divulgués, de même que le manque de poursuites suites aux enquêtes de la HABG, sont autant d’illustrations de l’opacité qui prévaut encore malheureusement.

L’ARDPC condamne fermement et sans réserve tout acte visant à détourner les ressources publiques de la Côte d’Ivoire, suit la situation de la gouvernance public et l’argent / le budget des citoyens, et réitère son souhait de la mise en place d’une plateforme nationale inclusive multi-acteurs, en vue de la promotion efficace de la bonne gouvernance et de la reconstruction du pays dans l’intégrité.

services des dons

Courier Chèque à l'ordre de ARDPC
Adresse: 01 BP 10004 Abidjan 01
Abidjan, Côte d'Ivoire

Tél: (+225) 22 410 818
Mobile: (+225) 57 547 238
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.