NOS ACTUALITES
les vies transformées dans une société prospère

Rapport de l’atelier sur la migration et le développement

le .

L’Alliance pour le Développement (ARDPC) a pris part à la 10 ème édition des ‘’cafés de la science’’ qui s’est tenu le vendredi 2 mars 2018 à l’Institut d’Ethno-Sociologie de l’Université Felix Houphouët Boigny (FHB) de Cocody, Abidjan Côte d’Ivoire, dont un des sous-thèmes portait sur : «migration, intégration et développement ».

Cette participation s’inscrit dans le cadre du déploiement de son plan d’action et de ses activités 2018, dont un des aspects porte sur le réseautage et la promotion de sa vision sur l’ensemble des sujets de développement qu’elle couvre, dont la thématique ‘’Migration et développement’’, qui est un de ses programmes-piliers.

Cet espace de rencontre autour d’un café entre professionnels, enseignants-chercheurs, société civile et le public, s’est tenue sous la présidence de Mme Bakayoko Ly Ramata, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) et a vu la participation du Bureau du Représentant Permanent du Président de la CEDEAO, du représentant de l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) et de plusieurs autres partenaires. Le monde universitaire était également représenté dans toutes ses composantes.

Deux thématiques ont meublé le programme de cette rencontre dont la première «existe-il un modèle Ivoirien d’intégration des immigrés et des étrangers ? ». Répondant à cette question, le prof Souleymane Yeo enseignant chercheur à l’IES de l’UFHB, a révélé que la population étrangère vivant en Côte d’Ivoire (CI) représente un quart (1/4) de la population totale. De ce fait, la CI se positionne comme le premier pays d’immigration de l’Afrique et le septième au monde avec 5 millions d’immigrés. Selon lui, la CI a privilégié le volet économique, ce qui s’illustre par le potentiel économique et la main d’œuvre que constitue cette population étrangère.

Il y a donc lieu, selon lui de légitimer la Côte d’Ivoire comme un grand pays d’immigration au même titre que les Etats-Unis, la France et le Canada, et d’affirmer que le pays dispose d’un ‘’modèle d’intégration des étrangers ou des immigrés’’.

La seconde séance, animée par M. Laurent Guittey, Assistant Senior projet réintégration migrants à l’OIM, a porté sur la thématique: «Routes migratoires en Afrique de l’ouest et le programme de l’OIM pour l’assistance au retour volontaire et à la réintégration ».

L’expert de l’OIM a indiqué que le phénomène de la migration concerne 1 milliards de personnes dans le monde, dont 250 millions de migrants au niveau international et 750 millions en interne.

Selon lui, 1800 individus sont revenus volontairement en 2017 grâce à l’initiative FFUE-OIM (Fonds fiduciaire d’urgence) financé par l’Union européenne (UE) dans l’objectif est d’améliorer la réintégration des migrants de retour. Ce fonds va servir également à renforcer les capacités des structures nationales en termes de gestion de la réintégration de manière digne et durable des migrants.

En définitive, les échanges (questions et réponses) entre le public et les exposants ont permis de lever les zones d’ombres et de permettre aux uns et autres de faire des contributions pour une compréhension commune et approfondie du phénomène de la migration.

En définitive, Cette rencontre permis à l’ARDPC de renforcer le réseautage avec les acteurs pour la mise en œuvre réussie de son programme Migrations et Développement; dont la vision consiste à promouvoir et faciliter la migration favorable au développement et au bien-être des populations. Pour l’ARDPC la mondialisation a révélé la nécessité et l’irréversibilité de la migration et la libre circulation. Il convient par conséquent d’œuvrer à anéantir les abus dans le phénomène migratoire, tout en améliorant et accroissant les bénéfices pour les nations et les populations.

Une vue de la table de séance


Une vue de la table de séance

La Directrice Exécutive de l’ARDPC


La Directrice Exécutive de l’ARDPC

Une vue des intervenants


Une vue des intervenants

Une vue du public


Une vue des intervenants

 

services des dons

Courier Chèque à l'ordre de ARDPC
Adresse: 01 BP 10004 Abidjan 01
Abidjan, Côte d'Ivoire

Tél: (+225) 22 410 818
Mobile: (+225) 57 547 238
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.